Agir sur le contexte économique local

L’Ecole de Boulbi s’inscrit dans un environnement donné, dans des réalités socio-économiques particulières. Une manière d’aider l’Ecole de Boulbi est de tenter de favoriser le développement local : une population disposant de plus de moyens aura plus de facilités pour envoyer les enfants à l’école dans de bonnes conditions. L’idée est aussi de favoriser une certaine autonomie de l’école sur le plan des moyens de subsistance.

Promouvoir le modèle de la micro-finance

Nous avons initié un projet de micro-finance au mois de juin 2018. Celui-ci est géré par l’école de Boulbi. Il devra permettre aux parents d’élèves d’emprunter de l’argent pour commencer un commerce, acheter des outils ou des matières premières, ce qui améliorera les conditions de vie des enfants. Les intérêts générés par les emprunts retourneront directement à l’école pour subvenir à diverses dépenses.

Permettre à l’école de cultiver ses propres céréales

Et si l’Ecole de Boulbi cultivait ses propres céréales, ses propres légumes même, de manière à assurer à ses élèves une alimentation suffisante et accessible aux plus démunies? C’est bien plus qu’une idée, mais un projet concret, parfaitement réalisable. Nous en sommes à la première étape : l’acquisition et le stockage d’importantes quantités de grains… Si une partie des grains est destinée à la consommation directe, une autre partie sera semée autour de l’école, dès que ce sera possible…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *